Tour du Monde en solo

Partie en 2011 pour un tour du monde de 8 mois en solo, j'ai posé le pied dans plus de 10 pays en en prenant plein les yeux, le cœur et la tête. De la Patagonie jusqu'aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d'Uyuni en Bolivie et le Machu-Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu'aux temples de Bali en descendant toute la côte du Vietnam, j'ai parcouru au total plus de 10 000 km avec mon sac sur le dos en m'extasiant et photographiant les paysages parmi les plus beaux de la Terre, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture.

Voyageuse invétérée, je suis depuis repartie à l'aventure mais je reste fidèle à mon défi de départ : vous emmener avec moi et partager les émotions au travers de mon blog.

Bon Voyage !

2 octobre 2011

DIA 1

A partir de ahora, todo en castellano !!! 
Boooon d'accoooord, je continue en français... :)
Donc petit récap de cette longue première journée du Doubisch'tour !
Arrivée à 8h30 en ce vendredi 30 septembre à Buenos-Aires, 16° C ce qui est pas mal pour un début de printemps (de toutes façons en sortant de l'avion on est toujours réchauffé). J'ai dormi comme une marmotte sur le 1er vol Paris-Madrid, et comme une énooorme marmotte sur le vol Madrid-Buenos-Aires... en fait j'ai même raté le décollage, il faut le faire... la tête posée contre le hublot, quand j'ai ouvert les yeux, j'ai entendu un bruit sourd. Je pensais qu'on était toujours en train de rouler sur la piste, mais quand j'ai relevé la persienne  je n'ai pu voir qu'un ciel noir et mille étoiles devant mes yeux ; on volait depuis déjà probablement un bon moment.


Arrivée  avec un grand sourire aux lèvres, passage de la douane sans embrouilles et là, ma tante Betty et Alexis m'attendent de l'autre côté des portes coulissantes... yeah yeah yeah ! aha aha ahaaa ! 
Situation assez surréaliste puisque j'ai vu mon cousin argentin pas plus tard que l'avant-veille à Paris, qui était sa première et dernière étape de son tour de 3 mois en Europe et Asie... Betty elle, est rentrée début août de son autre tour d'Europe de 2 mois 1/2, elle aussi sac à dos et auberges de jeunesse... ben oui, chez les Dubisch on est comme ça, on a le voyage dans le sang, de vrais nomades !
Donc petit déj au soleil, avec des pains
au chocolat rapportés tout droit de la ville dont le symbole est la TOUR EIFFEL. A midi je me régale d'un "pastel de papas" maison (gâteau de pomme de terres) qui n'est autre que ce que nous connaissons sous le nom de Hachis Parmentier agrémenté de raisins secs, oeufs durs coupés en petits dés et olives... un régal !
La température monte dans l'après midi jusqu'à une vingtaine de degrés, ouf, pas trop d'écart entre les 29°C de Paris de la veille !
Après un après-midi tranquille, à 17h c'est maté et tarte au citron maison s'il vous plaît. Et c'est à 19h que Betty m'emmène avec elle à son cours de tango. 
Je n'avais pas prévu la tenue mais c'était une super expérience !
Pour une première journée en Argentine voilà une fine mise en bouche ! Et me voilà partie pour 1h 1/2 d'authentiques pas de tango et milonga, un vrai bonheur  surtout quand on s'y essaye et que l'on comprend la difficulté et à la fois la poésie de ces pas entrelacés et langoureux qui nous fascinent, nous les européens. 


  A peine de retour à la maison, une petite sortie improvisée me permet de découvrir par hasard "Mi Tierra", festival des traditions de l'Argentine. Stands de bijoux et artisanat des régions, spécialités, gauchos en culottes typiques et surtout une scène musicale avec une chanteuse de Chamamé et des jeunes filles qui dansent comme peut-être d'autres jeunes dansent la bourrée au fin fond de la France. Étonnant et magique... je réalise tout à coup que je suis bel et bien là, et que tout au long de mon périple en Amérique du Sud je vais découvrir tous ces peuples colorés aux traits de plus en plus indiens au fur et à mesure de ma remontée vers le Pérou. Une petite Patagonia (bière de Patagonie relativement forte en malt) et un plat de frites recouvert de fromage fondu, morceaux de jambon et ciboulette plus tard, mes yeux commencent à fatiguer... en France il est déjà 5h30 du matin, ici seulement minuit et demi. La lune est bien à l'envers ; elle esquisse un fin sourire pour me souhaiter la Bienvenue,  l'eau coule bien dans le sens inverse des aiguilles d'une montre dans le lavabo, maintenant c'est sûr, mon voyage a commencé... 
et demain la journée va être longue ; au programme, récupération des 8 kilos de viande chez le boucher pour l'ASADO familial... il va falloir que je sois en forme pour ingurgiter tous ces  ris de veau, de chinchulines  et de morceaux de viande en tous genres avec une douzaine de cousins, oncles et tantes... VIVA LA FAMILIA, VIVA ARGENTINA !

4 commentaires:

  1. Mi amore - Great Way to start! ...and tango! -- I'm so proud of you ;))
    Hola para toda familia! My French will improve a lot after these months reading and trying to understand it all. Bessos! :)t

    RépondreSupprimer
  2. MERCI MERCI MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII pour ton petit message. Il m'a fait SUPER MÉGA plaisir, je ne m'y attendais pas du tout. Je suis contente si tout se passe bien, je pense et parle de toi si souvent. Tellement fière qu'est-ce que tu veux. Je te fais des gros bisous ma poulette.

    RépondreSupprimer
  3. Alors.... ces chinchulínes ? Miam ou pas miam ? Bises. MarieSo

    RépondreSupprimer
  4. Salut,

    De retour du salon du tourisme je lis ton blog et bien sur je commence par l'Argentine. Super article, on s'y croirait !

    Esther y Nico

    RépondreSupprimer

Merci !

Vous aimerez aussi