Tour du Monde en solo

Partie en 2011 pour un tour du monde de 8 mois en solo, j'ai posé le pied dans plus de 10 pays en en prenant plein les yeux, le cœur et la tête. De la Patagonie jusqu'aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d'Uyuni en Bolivie et le Machu-Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu'aux temples de Bali en descendant toute la côte du Vietnam, j'ai parcouru au total plus de 10 000 km avec mon sac sur le dos en m'extasiant et photographiant les paysages parmi les plus beaux de la Terre, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture.

Voyageuse invétérée, je suis depuis repartie à l'aventure mais je reste fidèle à mon défi de départ : vous emmener avec moi et partager les émotions au travers de mon blog.

Bon Voyage !

8 février 2016

MES 5 CONSEILS POUR FAIRE UN BON VOL EN AVION

On hésite souvent à partir loin parce que l'on redoute l'avion, la durée du vol, la fatigue, mais il suffit de suivre quelques règles de base pour atténuer les effets d'un vol transatlantique. 

Et puis, une fois sur place, vous vous souviendrez que le paradis, ça se mérite !



Voici un petit article pratique que j'ai eu l'idée d'écrire durant mon vol Samaná-Paris ; la compagnie aérienne XL AIRWAYS m'a en effet donné la chance de tester ce vol direct afin me permettre de promouvoir la Péninsule de Samaná, (en République Dominicaine). 
Outre La Réunion -dont je vous parle dans plusieurs articles de mon blog-, la compagnie dessert également -et entre autres- la Guadeloupe, la Martinique, Cancun, New York, San Fransisco et même Los Angeles en vol direct dès juin 2016 !
L'avantage en partant sur une ligne régulière à petit prix, c'est qu'on peut ensuite se faire davantage plaisir sur place ; tous les essentiels tel que le bagage en soute, le repas, un film familial, sont compris dans le tarif de base, et à vous de compléter en services à votre gré, ou garder vos sous pour un bon poisson grillé sur la plage...

Mais revenons à Samaná qui est une province au Nord de l'île Hispaniola, partagée entre la République Dominicaine et Haïti.  C'est là que sont situés Las Galeras et Las Terrenas, anciens villages de pêcheurs aujourd'hui peuplés de nombreux français... vous trouverez à Las Terrenas boulangeries françaises et supermarchés proposant tous les produits qui pourraient arriver à vous manquer lors d'un long séjour. La péninsule jouit de paysages et plages à couper le souffle que vous pouvez découvrir sur ma page dédiée à la photo sur Facebook.

J'en profite pour vous donner RV au prochain Salon Mondial du Tourisme où je présenterai une exposition de photos qui vous donnera j'espère l'envie de venir visiter cette superbe région.


C'est donc en classe Premium Galaxy, confortablement installée dans mon siège -en cuir s'il vous plaît- taille XL que j'ai pu rédiger ces quelques conseils pratiques.

C'est vrai, j'ai bénéficié des privilèges de cette classe avec prêt de tablette personnelle (en location à 10 € si vous êtes en classe économique), kit de confort, batterie de recharge qui m'a par la même occasion permis de refaire le plein de batterie sur mon mobile-, et bien entendu, la gentillesse du charmant personnel de bord (dont vous profiterez que vous soyez en éco ou en Premium Galaxy !). Je me suis donc dit qu'à force de donner mes trucs et astuces à mes amis pour atténuer les désagréments d'un long vol, mon blog serait tout à fait indiqué pour vous en faire profiter. Mais comme j'ai plutôt l'habitude de voyager en éco, j'ai profité que l'avion n'était pas plein pour aller tester la classe économique où même le dîner et le petit-déjeuner étaient tout à fait corrects. Maintenant, si vous avez décidé de faire de votre vol une expérience gastronomique, vous pouvez toujours commander votre repas "spécial"(Thäi, Oriental, Sud-Ouest ou italien en sus).

Bref, le nom de mon blog était tout à fait de circonstance : OLYMPIA ON BOARD, bienvenue à bord, PNC aux portes, armement des tobbogans,.. c'est parti !

Car que ce soit pour partir en vacances, en voyage d'affaires ou pour rentrer "à la maison" comme c'est mon cas, on n'a qu'une seule envie : arriver en pleine forme à destination en particulier lorsque l'on fait un vol long courrier. Bon, je me trompe peut-être, certains d'entre vous en profitent pour regarder tous les derniers films, lire un pavé, raconter leur vie ou draguer leur voisin(e)… mais en ce qui me concerne et en particulier sur un vol de nuit, mon défi est d'arriver à dormir, le plus confortablement possible et arriver en pleine forme !

En remontant dans mes souvenirs de voyageuse, je compte bien plus largement les bonnes expériences sur les nombreux vols que j'ai pu effectuer que les mauvaises. Il est vrai que j'ai 3 gros avantages : le premier étant que je n'ai aucune peur de l'avion, il suffit de m'entendre rire sur cette vidéo tournée dans un planeur il y a quelques années pour s'en convaincre… (*un planeur est un appareil très léger qui vole sans moteur en utilisant les courants thermiques pour voler sur la distance, et à l'occasion, faire des acrobaties !), le deuxième étant ma taille XS qui me permet de me caler facilement dans mon siège sans avoir les genoux dans le dos du voisin de devant. Le troisième est que je n'ai pas beaucoup de mal à m'endorm...zzzZZzz...

Voici mes petits trucs, vous les connaissez probablement, ils sont simples à appliquer et vous aideront à faire en sorte que
votre vol et votre arrivée à destination soient plus agréables.

1 - N'oubliez pas de prendre dans votre bagage en cabine : des bouchons d'oreille, je vous assure qu'ils vous seront très utiles pour masquer le ronronnement de l'avion… ou les pleurs du bébé du siège d'à côté si vous avez gagné le gros lot. Un masque pour les yeux, un repose-tête, un petit pot de crème hydratante (que vous aurez pris le soin de glisser dans un sachet de type "ziplock" (moins de 100 ml comme l'imposent les règles de sûreté).
Si vous n'avez pas ces essentiels, votre compagnie aérienne vous en proposera probablement (à l'achat voire gratuitement comme c'est le cas dans la classe Premium Galaxie de XL Airways).

2 – Au lieu de jeter votre petite bouteille d'eau avant le passage des portillons de sécurité, videz-là entièrement et gardez-là dans votre sac ; elle vous permettra de la remplir une fois dans l'avion afin de vous hydrater sans attendre le passage des hôtesses.

3 – Avant et durant le vol, évitez les aliments ou boissons trop salés (bannissez le délicieux jus de tomate !) qui vont provoquer de la rétention d'eau et vont vous faire arriver gonflé comme un poisson globe. Évitez aussi de boire de l'alcool. J'avoue qu'il est parfois difficile de résister à la tentation, en particulier lorsque le charmant chef de cabine vous présente un pouilly fumé puis un excellent champagne alors que cela fait des mois que vous n'en avez pas bu, d'accord, cela va vous faire dormir, mais vous arriverez beaucoup moins frais qu'un gardon. Dans tous les cas, mangez léger, hydratez-vous autant que possible avec de l'eau et non pas des boissons sucrées ou gazeuses.

4 – Pensez à marcher régulièrement ; on ne rigole pas avec ça, la phlébite, cela n'arrive pas qu'aux autres, alors on fait des exercices, allez on remue ses jambes et ses pieds !
Si comme moi vous êtes petit(e), vous aurez non seulement le privilège d'arriver à vous contorsionner pour vous caler dans votre siège, mais également de dormir comme un ange si par bonheur votre avion n'est pas rempli et que vous avez 2 voire 3 places pour vous allonger ; en classe économique, c'est la classe internationale.

Sinon, je vous conseille d'utiliser votre sac à dos pour poser délicatement vos pieds dessus et relever vos jambes, vous éviterez cette impression d'avoir les jambes coupées.

5 - Dès que vous arrivez à destination, changez l'heure de toutes vos montres, y compris portable et ordinateur. Forcez-vous à ne plus jamais calculer l'heure qu'il était dans le lieu de départ, et au moins pendant quelques jours (vous pouvez toujours utiliser la fonction "horloge mondiale" de votre mobile pour vérifier l'heure qu'il est avant de risquer de réveiller quelqu'un au beau milieu de la nuit !
Ce truc me permet de ne pas souffrir du décalage horaire lorsqu'il est inférieur à 6 heures, au-delà, il l'atténue très sensiblement. Bien entendu, tentez de résister à l'envie de dormir lorsque vous êtes arrivé, couchez-vous de bonne heure pour faire une nuit complète et le lendemain vous serez d'attaque.
Il y a d'ailleurs de grandes chances pour que vous vous réveilliez tôt, mais vous verrez que ça marche très bien !

Alors, prêts à partir ?
Pensez à ces conseils pour votre prochain vol et dites-moi si ça a fonctionné, vous avez peut-être d'autres astuces pour arriver arriver en pleine forme ?

1 commentaire:

Merci !

Vous aimerez aussi