Tour du Monde en solo

Partie en 2011 pour un tour du monde de 8 mois en solo, j'ai posé le pied dans plus de 10 pays en en prenant plein les yeux, le cœur et la tête. De la Patagonie jusqu'aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d'Uyuni en Bolivie et le Machu-Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu'aux temples de Bali en descendant toute la côte du Vietnam, j'ai parcouru au total plus de 10 000 km avec mon sac sur le dos en m'extasiant et photographiant les paysages parmi les plus beaux de la Terre, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture.

Voyageuse invétérée, je suis depuis repartie à l'aventure mais je reste fidèle à mon défi de départ : vous emmener avec moi et partager les émotions au travers de mon blog.

Bon Voyage !

26 avril 2012

UN APRES-MIDI A LA PLAGE

La semaine dernière lors de mon séjour à Hoi An, j'ai passé un après-midi à An Bang Beach. A mon grand bonheur, j'ai passé ces quelques heures quasiment seule, malgré la rangée de transats qui bordait une partie de la plage. 
Seule une poignée de touristes dispersés profitaient du soleil, pour le reste, les pêcheurs mettaient à l'eau des petites barques rondes comme des coquilles de noix qu'ils manipulaient et déplaçaient avec une dextérité étonnante à l'aide d'une seule rame en bois. 


Quelques vietnamiens venus en famille ou entre amis se baignaient, tout habillés comme c'est l'habitude ici, pour éviter le soleil et probablement aussi par pudeur.



Le soleil commençait justement à descendre dans le ciel et j'ai pensé qu'il était temps de penser à rentrer lorsque je vis que d'autres "locaux" qui arrivaient par groupes. 

Arrivaient aussi des femmes avec leurs palanches (les deux paniers en osier suspendus et maintenus en équilibre par un bâton de bois qu'elles portent sur l'épaule) et des nattes de paille qu'elles déroulaient sur la plage. 

Des groupes d'écoliers en uniforme se jetaient à l'eau tout habillés dans de grandes effusions de rires et d'éclaboussures.


Intriguée et curieuse de ces baignades tardives, je m'habillais et décidai d'aller, moi aussi, m'asseoir à l'une de ces petites tables basses en plastiques que l'on trouve partout au Vietnam. Je commandais une bière locale, ravie une fois de plus d'avoir le sentiment d'assister à une scène que j'aurais manqué si j'avais eu un quelconque compromis horaire. 

Maintenant toute l'entrée de la plage était occupée par ces stands de nourriture de fortune ; une femme et son fils faisait griller des galettes de riz pré-cuites qu'elle sortait d'un grand sac et qu'elle plaçait sur un petit chaudron contenant du charbon et surmonté d'une petite grille. 


D'autres femmes, comme souvent, portaient leur ensemble de pyjama, un chapeau de tissu mou ou leur chapeau conique et un masque de tissu couvrant le nez et la bouche. 
Elles commençaient à servir les jeunes qui s'étaient attablés, assis sur ces mini tabourets ou sur les nattes de paille. Il faut savoir qu'ici au Vietnam la moyenne d'âge de la population est de 25 ans. Autant dire que l'on voit des jeunes partout, beaucoup d'enfants, mais aussi des gens âgés qui semblent avoir dépassé le siècle tellement ils sont petits, ridés, recourbés.


Une foule se baignait maintenant à l'entrée de la plage, des parents avec leurs jeunes  enfants, des couples, des jeunes, des vieux, tous habillés, des hommes parfois torse nus, c'était comme un moment de fête, jeux d'eaux et éclaboussures, souvent les jeunes se poussaient ou courraient dans l'eau sans ôter le moindre de leurs vêtements, jean, ceinture, chemise et petit foulard autour du cou correspondant à l'uniforme, tout y passait ! 


Une fois baignés ils allaient s'asseoir, trempés, sur l'une de ces nattes pour prendre ce que nous appellerions chez nous "l'apéro"…  J'ai passé  une bonne heure à observer cette coutume que je trouvais pittoresque.

Je suis retournée plusieurs fois sur cette plage, j'avais adoré être témoin de cette scène de plage déserte qui devenait, à l'heure où le soleil descend sur la ligne d'horizon et où les touristes rentrent se doucher pour aller dîner en ville, le terrain de jeu des locaux qui se retrouvaient pour un moment de détente festif.
Hier, je suis arrivée en début d'après-midi à Da Nang à 30 km de Hoi An pour prendre mon train de nuit et descendre encore plus au sud du Vietnam et comme j'avais sept heures à attendre, j'ai profité de ce temps pour aller à la plage. Maintenant je sais comment faire : j'arrête un moto-taxi et comme je suis désormais capable de m'exprimer (bien que rudimentairement) en vietnamien, je négocie avec lui le prix de l'aller-retour. Ce qui m'avait semblé incroyable la première fois est devenu une habitude : le moto-taxi me dépose à l'endroit convenu, nous fixons une heure à laquelle il reviendra me chercher et je ne le paye pas –encore- puisque tout se joue à la confiance, je lui remettrai la somme convenue au retour ! Même si c'est juste pour 2 euros, j'apprécie cette relation de confiance qui m'avait réellement surprise la première fois. C'est une façon de s'assurer que le client -honnête- ne repartira pas avec un autre…

De nouveau presque seule sur cette jolie plage de ville je m'étonnais en fin de journée de voir des vietnamiens arriver et baigner, cette fois-ci, en maillot de bain. "C'est la ville", pensais-je, néanmoins les femmes ne portaient que des maillots une pièce, parfois même ornés d'une sorte de jupette. C'est là que j'ai vraiment réalisé que le Vietnam sort tout juste de son carcan… comme sur nos côtes il y a 50 ans, les gens allaient encore se baigner joyeusement mais tout habillés ou bien avec des tenues qui somme toute restaient pudiques ; on est loin des tangas brésiliens et du culte du corps que l'on voit dans d'autres pays.


Peut-être un jour ?...


J'ai tout à coup vu passer un vietnamien musclé qui faisait son jogging sur la plage.

Oui, peut-être un jour.

5 commentaires:

  1. Le mec musclé... c'est pas un Vietnamien... C'est Jean-Michel!!! Il te cherche à travers le monde depuis des années!
    Bise.
    Vincent

    RépondreSupprimer
  2. Jean-Mimiiii !!! comme il a changé !!!
    Et m... on s'est encore ratés... dommaaaaggeee.
    Merci de me suivre Vincent, j'espère que mes aventures à Las Galeras t'auront rappelé de bons souvenirs ;) xxx

    RépondreSupprimer
  3. Très bon souvenirs!
    En tous cas bravo pour ce tour du monde! Enfin quelqu'un qui n'attend pas dans son canapé qu'il lui arrive quelque chose dans la vie!
    Bise.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas qui est ce Jean-Michel mais c'est juste pour signaler qu'au Cambodge voisin idem sur les plages, ils sont très pudiques et se baignent tout habillés. (ps : l'article sur le salon de massage m'a bien fait rire).

    RépondreSupprimer
  5. Une expérience merveilleuse! Les plages de la Thaïlande sont belles, super article.

    RépondreSupprimer

Merci !

Vous aimerez aussi