Tour du Monde en solo

Partie en 2011 pour un tour du monde de 8 mois en solo, j'ai posé le pied dans plus de 10 pays en en prenant plein les yeux, le cœur et la tête. De la Patagonie jusqu'aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d'Uyuni en Bolivie et le Machu-Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu'aux temples de Bali en descendant toute la côte du Vietnam, j'ai parcouru au total plus de 10 000 km avec mon sac sur le dos en m'extasiant et photographiant les paysages parmi les plus beaux de la Terre, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture.

Voyageuse invétérée, je suis depuis repartie à l'aventure mais je reste fidèle à mon défi de départ : vous emmener avec moi et partager les émotions au travers de mon blog.

Bon Voyage !

27 avril 2012

VOUS CONNAISSEZ... "MACHIN" DUPONT ?

Vous est-il déjà arrivé qu'un étranger vous demande, à la seule mention de votre lieu de provenance, si vous connaissiez untel (en général un prénom banal -et avec un peu de chance- associé à un nom de famille des plus communs), comme si Paris était un village de 150 habitants où tout le monde se connaîtrait ? Moi ça m'est arrivé plusieurs fois, et cela me fait toujours rire. Après tout, sur un gros coup de chance, qui sait, pourquoi pas ?!

L'autre jour au moment où je prenais la direction de mon hôtel après avoir marché toute la journée dans Hoi An, j'ai vu, au moment de regarder l'heure sur mon téléphone portable vietnamien, que j'avais reçu un texto. C'était Hélène -la française à qui j'avais proposé de partager une chambre d'hôtel 2 ou 3 jours auparavant- qui me disait qu'elle avait rendez-vous "au pont" à 19h30 pour diner avec un suisse rencontré à Hué quelques jours auparavant, et elle me proposait de me joindre à eux.

Je regardais l'heure à nouveau ; 19h20, j'étais justement à deux pas du pont. 

26 avril 2012

UN APRES-MIDI A LA PLAGE

La semaine dernière lors de mon séjour à Hoi An, j'ai passé un après-midi à An Bang Beach. A mon grand bonheur, j'ai passé ces quelques heures quasiment seule, malgré la rangée de transats qui bordait une partie de la plage. 
Seule une poignée de touristes dispersés profitaient du soleil, pour le reste, les pêcheurs mettaient à l'eau des petites barques rondes comme des coquilles de noix qu'ils manipulaient et déplaçaient avec une dextérité étonnante à l'aide d'une seule rame en bois. 

7 avril 2012

COMMENT J'AI ATTERRI DANS UN SALON DE MASSAGES DOUTEUX

Hier après-midi, après avoir couru dans le centre de Hanoï acheter mon billet pour une croisière dans la Baie de Halong la semaine prochaine, mon chauffeur m'a déposée à la gare où j'avais 4 bonnes heures à attendre mon train pour Lao Cai, au Nord du Vietnam. J'y ai déposé mon sac à dos à la consigne et puis j'ai décidé de sortir de la gare pour faire un tour en attendant le soir.
Après avoir bu un café, je me suis dit qu'un bon massage serait l'activité idéale pour passer le temps, d'autant plus que ça fait déjà 4 jours que j'ai quitté Chiang Mai et mes petites habitudes d'une à deux heures de papouilles (musclées) par jour. Comme pour toute demande d'information ici,
cela m'a pris 5 bonnes minutes pour expliquer à la serveuse que je cherchais un salon de massage à proximité. Il faut bien comprendre que dans cette partie de l'Asie (et contrairement à la Thaïlande plus touristique où les gens parlent ou comprennent généralement quelques mots d'anglais), on perd tous ses repères. Imaginez que vous ne puissiez plus lire, comprendre ou exprimer un mot, et que même le langage des mains n'ait plus aucun sens… je lui fais les mouvements avec les doigts au-dessus de mes épaules en répétant "massage" sur tous les tons possibles, et elle me regarde comme si une extra-terrestre se pinçait l'oreille en la regardant. Aucun sens.

Je me souviens que lors d'un précédent voyage en Chine j'avais peu à peu découvert que pour dire "moi" il ne fallait pas pointer son torse du doigt mais le bout de son nez, que pour "manger" il était inutile de grouper ses doigts en direction de sa bouche mais qu'il fallait faire semblant de manger un bol de riz avec des baguettes, que le chiffre 10 ne s'exprimait pas par les 10 doigts de la main écartés devant soi mais le poing fermé ou les deux index en croix devant soi, que lorsqu'au restaurant on voulait dire qu'on s'était régalé il était inutile de se frotter le ventre (le garçon pensait qu'on avait quelque problème de digestion…), et ainsi de suite.

Finalement la serveuse appelle son collègue qui comprend ma demande, et après avoir questionné la moitié du bar ils reviennent m'indiquer la direction à prendre. Je paye mon café et me dirige vers le salon, satisfaite

Vous aimerez aussi