Tour du Monde en solo

Partie en 2011 pour un tour du monde de 8 mois en solo, j'ai posé le pied dans plus de 10 pays en en prenant plein les yeux, le cœur et la tête. De la Patagonie jusqu'aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d'Uyuni en Bolivie et le Machu-Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu'aux temples de Bali en descendant toute la côte du Vietnam, j'ai parcouru au total plus de 10 000 km avec mon sac sur le dos en m'extasiant et photographiant les paysages parmi les plus beaux de la Terre, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture.

Voyageuse invétérée, je suis depuis repartie à l'aventure mais je reste fidèle à mon défi de départ : vous emmener avec moi et partager les émotions au travers de mon blog.

Bon Voyage !

15 mars 2012

THE SECRET


Dimanche dernier en chemin pour Cancun où je devais passer la nuit avant de prendre mon avion pour Los Angeles, il m'est arrivé un évènement plutôt troublant. Il est entendu que ce voyage autour du monde n'est pas uniquement un voyage dans l'espace mais aussi un voyage intérieur. Les longues heures -voire journées- que je passe souvent volontairement seule me donnent l'occasion d'une introspection et de réflexions personnelles évidentes. Par ailleurs, au fil de mes rencontres il m'est arrivé à plusieurs reprises de discuter durant des heures des différentes façons de voir la vie, des attitudes que l'on peut adopter face aux évènements ou tout simplement face à sa propre histoire pour se sentir heureux. 
Mes deux amies à Los Angeles y travaillent depuis des années, elles ont une vraie philosophie de vie que j'ai toujours admiré et essayé de prendre
pour modèle sans forcément y arriver. D'autres rencontres plus récentes ont également été l'occasion de longs échanges sur ce thème. D'ailleurs le matin même en partant de Tulum pour Cancun, ce monsieur avec qui j'ai beaucoup discuté a tenu à m'offrir un livre que je devrai "absolument lire" et qui soit disant m'aiderait dans l'avenir. Deux semaines auparavant une autre personne dont la philosophie de vie m'a fascinée avait voulu m'offrir un livre que j'ai refusé sous prétexte d'être trop chargée et parce que je pensais que je ne le lirai pas. Je ne suis pas une grande adepte des livres ou techniques de développement personnel que je trouve souvent "bidons". 
Enfin bref, pour en venir aux faits, au moment où je descendais du bus à Cancun (j'étais la dernière) mes yeux se sont étrangement posés sur un livre tombé sous un siège.  Je l'ai donc ramassé et me suis empressée de descendre du bus pour le rendre à son propriétaire. Mais tout le monde était déjà parti. J'ai récupéré mon sac à dos dans la soute puis je me suis adressée au chauffeur pour lui demander de le déposer aux objets trouvés.  En même temps que je m'adressais à lui, je feuilletais le livre rapidement pour voir s'il était susceptible de m'intéresser. Il était en anglais, et n'étant pas une grande "liseuse" je ne voulais pas me charger inutilement. La couverture rigide montrait un sceau de cire sur un papier ancien calligraphié, je me suis dit que ça devait être un roman à intrigue du genre Da Vinci Code… le chauffeur m'a suggéré de le garder en me disant que de toute façon il était peu probable que quelqu'un vienne le récupérer. Et après avoir hésité encore un moment j'ai décidé de le mettre dans mon sac en me disant que je pourrai toujours le laisser à l'auberge où j'allais dormir s'il ne m'intéressait pas, cela me donnerait même l'occasion de l'échanger contre un autre comme c'est souvent le cas. J'ai oublié le livre dans mon sac jusqu'au lendemain où dans l'avion je retombais dessus. Puisque je l'avais porté jusque-là, j'allais y jeter un coup d'œil. 
Dès les premières pages je compris que c'était "un de ces bouquins ", l'un de ceux que je trouve bidons. Mais intriguée, et de plus en plus troublée par ce que je lisais, je m'accrochais jusqu'à la dixième page où je me suis retrouvée à écarquiller les yeux au fil des paragraphes. Les lignes reprenaient exactement les discussions que j'avais eues dans les dernières semaines avec ces différentes personnes. Troublant, il n'y a pas d'autre mot. Coïncidence ou signe que je devais considérer ? Je ne suis pas de nature superstitieuse, je ne crois pas aux signes et je suis convaincue, tout comme du fait que nous sommes un "accident" sur cette planète, que la vie n'est qu'une succession de faits, de combinaisons de probabilités et un point c'est tout. 

Le livre s'appelle "THE SECRET" : il est censé dévoiler le secret du bonheur, dans tous les aspects de la vie par quelques règles simples et soi-disant infaillibles, il parle même de science exacte… Alors voilà le Secret : il répond à la Loi de l'Attractivité ; les idées positives attirent le bien, le succès, la joie, le bonheur, et l'on pourrait donc accéder à tous ses désirs en appliquant cette loi. Sans faille. Sans exception. Au bout d'un moment j'ai sorti un stylo de mon sac et j'ai commencé à griffonner mes contre-arguments au-dessus des paragraphes, j'ajoutais amusée mes commentaires les plus cyniques. "ha ha", "bullshit", "so simple !" etc. Entre scepticisme et moquerie, j'ai tout de même tenu le coup jusqu'à la
dernière page du livre pour me donner bonne conscience. Au moins je pourrai en rediscuter en sachant de quoi il s'agissait, démonter la théorie et j'avais hâte de pouvoir le faire avec quiconque se présenterait encore sur mon chemin.

Je n'étais pas arrivée à Los Angeles depuis une heure que je racontais cet évènement à mes deux "anges gardiens" qui –bien évidemment- y ont vu un "signe" que je devais écouter pour accéder au bonheur, à une vie heureuse, à la philosophie qu'elles appliquent depuis des années et qui fait que je les admire pour le bonheur qu'elles vivent et dispersent autour d'elles. Nous en avons encore discuté, et puis le soir venue je me suis couchée en repensant encore à ce drôle de hasard et à ce que j'avais lu. Vivre dans l'illusion, l'auto-suggestion, appliquer la méthode Coué au quotidien pour ne voir que ce qui nous est favorable, ce qui nous mène vers le succès, le bonheur, la joie, l'amour… ne s'autoriser que les pensées positives et rejeter tout le négatif, tout ce qui va à l'encontre de nos désirs, de ce qui nous rend heureux parce que le mal attire le mal… non, je n'adhère pas et surtout, surtout, je ne suis pas convaincue que la pensée ait le pouvoir absolu dont parle "THE SECRET", le pouvoir de changer le cours des choses, de la vie, des évènements, que l'on soit maître absolu de sa vie et j'avais trouvé mille exemples pour le démontrer.

Pourtant, il se passa quelque chose. Je repensais subitement à l'un des exemples que l'on trouve dans le bouquin : certaines personnes disent avoir le "pouvoir" de trouver une place de parking bien placée et en temps record et sont elles-mêmes convaincues de ce mystérieux pouvoir. Merde. C'est mon cas. C'est vrai je ne conduis pas -ou presque- mais à chaque fois que je me trouve dans une voiture et que l'on cherche une place je sors mon tour de magie, je mets tout le monde au défi, je me concentre, et ça marche. Cela devient un jeu, et quand cela prend plus de temps que de coutume je trouve toujours une excuse pour justifier l'échec. "Je me suis mal concentrée", "vous n'y croyez pas assez, il faut que l'on s'y mette tous", etc. Il est même arrivé que des amis m'appellent au téléphone pour me demander sur le ton de la rigolade de leur trouver une place à distance, et de la trouver dans la minute…

Déclic. Dans mon lit, il est tard, je suis fatiguée je suis levée depuis 6 heures du matin et j'ai voyagé toute la journée, mais je viens de reconnaitre que je pratique moi-même l'exercice… et là, tout bascule. Je viens de réaliser que tout n'est une question de point de vue. Un choix personnel. Illusion ou pas, on peut décider en effet de ne voir que ce qui va dans le sens de ce que l'on souhaite ardemment obtenir, ignorer ce qui nous dessert et visualiser la réussite pour mettre nos actes au service de notre bonheur. L'explication est simpliste, elle doit s'accompagner d'une vraie philosophie de vie. Vouloir le bien pour soi et pour les autres.
Mon prochain livre, celui qui m'a été offert par ce monsieur s'appelle "The Fifth Agreement", je vais le lire.

10 commentaires:

  1. oh wow! the secret is out of the bag. let the games begin!

    RépondreSupprimer
  2. Essaye de vivre avec des pensées négatives à longueur de journées et tu finiras au bout d'une corde...essaye l'inverse et tu finiras entouré d'amour et de sérénité...bisoux.luc

    RépondreSupprimer
  3. Tu devrais lire Jung, prochaine étape, il a dit tout ça et plus encore en 19 volumes ;)
    Je ne l'ai pas encore tellement lu mais mon frère sy est mis et en est très inspiré..
    Besos chiquita!

    RépondreSupprimer
  4. YES !!!! You've got it !!!!! OUF ! ça y est !!!! JE SUIS CONTENTE !!!!!!!!!!! un nouveau voyage commence !!!! ;-)
    Bisous ma choupette

    RépondreSupprimer
  5. Ate telephone oly/////////////// / / / cherche place stationnement gratuit quartier montorgueil /////////// ////

    RépondreSupprimer
  6. Vivement que tu me présentes tes arguments ! J'ai bien fait d'être ton futur-nouveau voisin... Par ailleurs, ce livre existe en film un peu "propagande", que j'ai déjà vu ;-)

    http://mega-streaming.info/video/WADBS678U1OG/Le-Secret-de-la-Loi-de-l%E2%80%99Attraction

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'oubliais : tu as vécu un synchronicité ! (cf. Alex)

      Supprimer
  7. Merci pour le lien et cette notion de "synchronicité" que je vais explorer car c'est très intéressant cher Voisin ! :)
    Porte toi bien et à dans plus très longtemps

    RépondreSupprimer
  8. Je valide le dernier paragraphe, tu vas trouver et creuser la même chose dans le livre que je t'ai donné - (tout le monde te donne des livres c'est marrant quand même) - si tu gardes en tête que quelqu'un d'heureux ne peut pas faire de mal, qu'une personne ne peut être responsable mais une série de conditions réunies... et que le paradis ou l'enfer c'est aujourd'hui, selon que tu décides de donner la place ou pas au positif ... tu es dedans ;)
    Tout est dans l'acceptation d'un tout au quel tu peux contribuer ou pas, et dans une nécessaire prise de recul pour prendre conscience que toi comme nous tous ne pouvons commettre de mal que si nous sommes malheureux.

    En bref, ne rien rejeter mais apprendre en acceptant que quoiqu'il soit arrivé c'est là, qu'il y a toujours mieux ou moins bien,que le mieux d'hier n'est pas forcément le mieux d'aujourd'hui,et qu'on se définit à chaque moment - l'ego - alors qu'il n'existe pas... en double bref, notre pire juge c'est nous même en se persuadant que le monde tourne autour de nous alors qu'il se construit autour de nous...

    En triple bref, la réalité n'est ni triste ni heureuse, elle est comme elle est, et la seule chose que l'on puisse faire c'est de la filtrer dans le bon sens et par là de s'entourer de gens positifs, ou qui voudront le devenir à notre contact.

    RépondreSupprimer

Merci !

Vous aimerez aussi