Tour du Monde en solo

Partie en 2011 pour un tour du monde de 8 mois en solo, j'ai posé le pied dans plus de 10 pays en en prenant plein les yeux, le cœur et la tête. De la Patagonie jusqu'aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d'Uyuni en Bolivie et le Machu-Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu'aux temples de Bali en descendant toute la côte du Vietnam, j'ai parcouru au total plus de 10 000 km avec mon sac sur le dos en m'extasiant et photographiant les paysages parmi les plus beaux de la Terre, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture.

Voyageuse invétérée, je suis depuis repartie à l'aventure mais je reste fidèle à mon défi de départ : vous emmener avec moi et partager les émotions au travers de mon blog.

Bon Voyage !

23 novembre 2011

J + 54... ADIOS ARGENTINA, 54 JOURS D'ÉMOTIONS

Quelques mots ce soir pour clore le chapitre "Argentine"... 54 jours que je suis partie de Paris, à peine 35 jours (!) que j'ai quitté Buenos-Aires pour ma traversée de ce pays fantastique... j'ai l'impression qu'il s'est passé des mois. J'ai parcouru près de 5 000 kilomètres depuis la Patagonie jusqu'au Nord où je me trouve ce soir, à moins de 3 heures de la frontière... Les albums photos aussi denses soient-ils (j'essaye de me faire violence pour réduire la sélection à une cinquantaine de photos maximum mais c'est impossible !) ne sont qu'un pâle reflet, qu'un minime échantillon de ce que j'ai pu voir, sentir, goûter, toucher, respirer ici en Argentine. Je me suis tantôt sentie touriste -les argentins me demandent systématiquement d'où je viens, intrigués par mon castellano "courant" et les mots d'usage courant que je demande parfois d'éclaircir, un petit accent semble-t-il difficilement identifiable les perturbant. Et je me suis tantôt sentie un peu d'ici... 
Parfois, comme ce soir, l'émotion est à fleur de peau. Beaucoup de souvenirs d'enfance, de goûts, de mélodies ou rythmes, de sons et d'images remontent à la surface ; un mot que je me surprends à formuler naturellement, un mot qui me revient à l'esprit alors que

20 novembre 2011

APRÈS-MIDI A SALTA EN ARGENTINE


Salta ! 


Après plusieurs jours sans vous donner de nouvelles, j'ai mis tous mes albums photos en accès libre dans la rubrique ALBUMS PHOTOS du blog comme son nom l'indique... Les albums photos illustrent bien mieux les articles alors aux curieux de conjuguer les deux :)

Plus je me dirige vers le nord de l'Argentine et plus les connexions à internet son lentes voire inexistantes dans la plupart des Hostels. 
Et puis, les mots expriment difficilement le ressenti, parfois trop personnel pour être partagé, parfois l'inspiration manque au moment où je trouve un point de connexion. Mes journées sont tellement denses qu'il me faudrait des heures pour raconter ce qui me traverse la vue et l'esprit. J'ai un carnet empli de notes que je n'ai plus envie de recopier sur mon ordinateur au moment où je pourrais le faire ; quand le moment se présente tout cela est déjà loin derrière et j'ai déjà envie d'écrire sur le présent !

Petit retour en arrière quand même : quel bonheur d'avoir

11 novembre 2011

J'AI MARCHÉ SUR LA LUNE ET FAIT UN FLASH-BACK DE 230 MILLIONS D'ANNÉES ! (ARGENTINE)

Bon alors... par où commencer ?! Hier j'ai pu faire l'excursion au Valle de la Luna comme prévu ; sous un soleil splendide voire cuisant, le garde du Parc National de Valle de la Luna (La Vallée de la Lune pour les handicapés de l'espagnol) nous a fait une visite au pas de course pour qui possède un Nikon D90 et a envie de photographier chaque bout de nature que les mots de peuvent pas décrire aussi facilement. Bref, voilà une Olympia bien frustrée de voir un paysage aussi fantastique a cette allure : regarder ou photographier ? ou les deux ? 

Voilà l'inconvénient des distances astronomiques en Argentine ; les excursions se font généralement très tôt en voiture ou mini-van (avec un guide ou pas) et des arrêts fréquents dans les points de vues les plus spectaculaires, souvent plus d'une cinquantaine de km parcourus dans le parc national plus les 3/4 d'heure voire 1h de route aller puis retour... les journées sont donc longues et denses. 

Le Valle de la Luna : 45 km de parcours entre des formations géologiques dont les formes et l'imagination de chacun permettent de voir animaux, personnages et autres objets étonnants dans un décor lunaire. 
Bien. Passons à la balade nocturne, quelques heures plus tard et en compagnie d'un guide bien plus marrant -avec nous dans la voiture ambiance cumbia en fond sonore et bouteille de Malbec pour

9 novembre 2011

EN DIRECT DE SAN AUGUSTIN DEL VALLE EN ARGENTINE

Posée depuis 2 jours à San Agustin del Valle à quelques 6 heures de Mendoza d'où je suis partie lundi midi après un dimanche à manger et boire de 13h à 17h au Sheraton comme prévu... on s'est marrés comme des baleines (et mangé aussi comme...) jusqu'à ce que les serveuses aient rangé les derniers plats, puis on est allés squatter la terrasse - piscine de l'hôtel... un peu de luxe après plusieurs semaines de vadrouille c'était vraiment pas mal du tout !

Revenons-en à ce petit oasis de tranquilité qu'est San Agustin del Valle... dans le bus j'ai fait la connaissance de deux porteños (c'est comme cela qu'on appelle les habitants de Buenos-Aires) et je leur ai proposé de venir à l'hostel où j'avais réservé. Nous étions donc ... 3 dans l'hostel... ! une paix royale dans un petit patio fleuri, un vrai bonheur et surtout... une chambre pour moi toute seule où j'ai pu m'étaler et dormir paisiblement mes 6 heures devenues

6 novembre 2011

MENDOZA (ARGENTINE)

Bonjour !
9h du matin, je viens de terminer mon petit déjeuner dans le patio fleuri de mon hostel... ça cogne déjà, il doit bien faire 25°, ça change du vent et du froid patagoniens ! J'ai malgré tout eu un gros coup de coeur là-bas, au -presque- bout du monde et j'y pense encore. Finalement l'Hostel LAO où j'ai débarqué avant-hier matin après avoir marché une bonne quinzaine de minutes avec mes sacs à dos était complet (le gros sac à dos doit faire dans les 13-14 kg derrière, et le noir avec mon ordinateur, appareil photo et autres "importants" devant 6 ou 7 kg), pffff. Heureusement Olivier le français que j'avais rencontré à Bariloche et qui me l'avait recommandé était là, et dans un grand élan de galanterie m'a accompagnée jusqu'à celui qui se trouve à une dizaine de minutes de là. 


C'est marrant comme on rencontre tout le temps les mêmes personnes, on finit par ne même plus s'en étonner. Hier un anglais à rencontré dans la bodega où on dégustait du vin deux nanas qu'il avait connues il y a un mois à Cuzco !
Bref, mon hostel pas top clean mais avec un petit jardin, une mini-piscine et une joli pergola avec de la vigne pour nous faire

5 novembre 2011

RENCONTRES...


Jeudi 3 novembre 2011, 17h30. Ça fait déjà 4 heures que nous roulons en direction de Mendoza, 1 400 km plus au nord de El Bolson que j'ai quitté en début d'après-midi à bord d'un super autocar Andesmar (coût du billet : 510 pesos ARS soit env. 100 €). J'ai une "cama" un lit donc, qui est en fait un siège de la largeur d'un siège d'avion 1ère classe qui s'incline à 140°. Le vrai "lit" s'appelle en fait "Super Cama" et passe à 180° pour seulement 30 pesos de plus, mais il n'y en a que 6 dans le bus et ils sont évidemment pris d'assaut par les premiers passagers qui effectuent leur réservation. Bon, pas grave, je suis tout au bout du bus avec un siège unique, j'ai déjà installé ma "maison" pour 19 heures tel un bon petit furet.


J'ai passé les 2 premières heures à photographier le paysage... le départ d'El Bolson est grandiose. Petite ville hippie nichée entre les montagnes, je viens d'y passer 2 jours vraiment très agréables à La Camorra, hostel tenu par Cris et Nico, un couple vraiment super sympa, accueillant et chaleureux. Hier soir on a fait un "asado" pour les 10 convives,  (coût du repas : moins de 6 € par personne pour se gaver de bonne viande argentine, salade et vin) et coup de bol, pour la première fois

Vous aimerez aussi