Tour du Monde en solo

Partie en 2011 pour un tour du monde de 8 mois en solo, j'ai posé le pied dans plus de 10 pays en en prenant plein les yeux, le cœur et la tête. De la Patagonie jusqu'aux plages secrètes de la République Dominicaine en passant par le désert d'Uyuni en Bolivie et le Machu-Picchu au Pérou, de Chiang Mai en Thaïlande jusqu'aux temples de Bali en descendant toute la côte du Vietnam, j'ai parcouru au total plus de 10 000 km avec mon sac sur le dos en m'extasiant et photographiant les paysages parmi les plus beaux de la Terre, à la rencontre des peuples et à la découverte de leur culture.

Voyageuse invétérée, je suis depuis repartie à l'aventure mais je reste fidèle à mon défi de départ : vous emmener avec moi et partager les émotions au travers de mon blog.

Bon Voyage !

1 octobre 2016

ITINÉRAIRES EN RÉPUBLIQUE DOMINICAINE


"Dire que l'on connaît la République Dominicaine 

lorsqu'on ne connaît que Punta Cana... 

c'est comme dire qu'on connaît la France 

en n'étant allé qu'à Disneyland !"


Mer des Caraïbes à Paraíso
Mer des Caraïbes à Paraíso
Vous connaissez la République Dominicaine pour ses hôtels "tout-inclus" de Punta Cana et Bavaro, cette bande de plage d'une quarantaine de kilomètres à l’extrémité Est du pays, où les hôtels se suivent côte à côte. Vous-même ou une de vos connaissances y êtes allés pour 8 à 10 jours de détente (voire de fête) dans un hôtel avec 8 piscines, 5 restaurants et une plage au sable blanc et eaux turquoises. On vous a mis un petit bracelet au poignet et on vous a fortement déconseillé -pour votre sécurité" de sortir de l'hôtel, où de toutes façons vous avez tout à disposition : depuis le buffet pantagruélique jusqu'aux boissons alcoolisées -souvent de mauvaise qualité- à volonté. On vous a initié à la bachata le jeudi lors de la soirée "dominicaine" de l'hôtel et vous vous êtes même peut-être aventurés à faire une excursion vendue dans l'enceinte même de l'hôtel pour découvrir une autre plage de rêve, voire des plantations de cacao et de café. Super, vous êtes rentrés reposés et bronzés, vous avez eu ce que vous vouliez.

Collégiens sur la route
Collégiens sur la route
Si l'idée de passer les barrières de votre hôtel vous terrorise, organiser vous-même votre journée vous met en panique et fréquenter les "autochtones" vous fait penser que vous allez finir aux des petits oignons dans un chaudron au dessus d'un feu, alors restez où vous êtes, en réalité, personne ne vous oblige à sortir de votre zone de "confort".


Et si vous découvriez

la véritable République Dominicaine ?

Bien entendu, on ne vous parle pas de partir vous aventurer seuls en pleine jungle avec une machette à la main, mais sachez qu'il existe localement de nombreuses agences d'excursions qui vous proposent une ribambelle d'activités, balades à cheval, en quad, en bateau à la découverte d'autres plages, des parcs nationaux ou des baleines qui viennent se reproduire dans la baie de Samaná de décembre à mars, généralement à des tarifs inférieurs à ceux que vous trouvez dans les grands hôtels. Forcément.

 Case tyique dominicaine
Case tyique dominicaine
Question hébergement, ce n'est pas le choix qui manque. Lorsqu'on commence les recherches sur internet depuis la France, on a souvent l'impression que l'offre hôtelière est réduite voire inexistante ; mais rappelez-vous que de nombreuses petites structures plus "familiales" voir 100 % locales ne sont pas forcement répertoriées dans les guides officiels ou ressortent loin derrière les résultats de votre recherche internet. Parfois ces petits hôtels n'ont même pas de site internet. Ce n'est pas pour autant qu'ils ne soient pas dignes d'intérêt, en particulier dans les zones les plus reculées. Aussi, n'hésitez pas à fouiner la toile en tapant les bons mots clefs, lisez les blogs ou demandez conseil à d'autres voyageurs via les forums : ils sont souvent une excellente source d'information !
Playa Cosón
Playa Cosón

Voici donc un petit topo sur les grandes régions de la République Dominicaine, que j'essayerai de détailler davantage lors de mes prochains voyages dans le pays mais cela vous donne de bonnes pistes à explorer.

Montagnes autour d'Ocoa
Montagnes autour d'Ocoa
Vous allez maintenant réaliser à quel point l'île d'Hispaniola recèle de trésors à découvrir, de coins paradisiaques, vierges et totalement préservés du tourisme de masse. En fait vous allez comprendre que la région de Punta Cana dont vous aviez entendu parler ne représente qu'un petit point sur la carte du trésor que je vais vous livrer...




L'OUEST DE LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE


Découvrir la côte Nord de l'île :

Coucher de soleil a Punta Rucia
Coucher de soleil a Punta Rucia
De Cabrera a Monte Cristi :
En partant de Cabrera vous pourrez passer un bon moment à la Laguna Dudú puis vous passerez par Cabarete, Sosua et Puerto Plata.
Cette côte bordée l'océan Atlantique est devenue très touristique avec de nombreux complexes hôteliers, des boutiques de souvenirs et de nombreux bars et discothèques... malheureusement envahis par le tourisme sexuel, en particulier à Sosua, le Pattaya de la République Dominicaine.
Cabarete, c'est LE spot des surfeurs et windsurfeurs de l'île. Ambiance jeune et relax, de nombreux sportifs viennent profiter des vagues de l'Océan Atlantique sous les cocotiers et la température estivale 360 jours par an.
Vous rejoindrez ensuite Punta Rucia, un petit village où règne le calme face à un superbe lagon, avant d'arriver à Monte Cristi, à la frontière avec Haïti, qui vous étonnera par ses paysages désertiques et ses nombreux cactus.


La Péninsule de Samaná :
El pueblo Típico de Samaná
El pueblo Típico de Samaná
La route de Las Terrenas à Las Galeras est pittoresque, elle vous fera passer par la Cascade El Limón, l'une des grandes attractions de la péninsule. Vous traverserez la petite ville de Samaná, avec son pont et son malecón. Ne manquez pas de faire un détour par El Valle, petite perle cachée dans un écrin de verdure, en passe de devenir un modèle de développement durable avec ses 3 eco-lodges, ses cabanes dans les arbres en pleine jungle et à proximité d'une plage qui rappelle la Thaïlande.

Vous poursuivrez votre route ponctuée de petits villages aux noms évocateurs "Los Cacaos", "Los yagrumos", "Los Naranjos" jusqu'à, la Playa Rincón, cette superbe baie de plus de 4 km bordée de cocotiers, en n'oubliant pas de prévoir au minimum 3 jours pour découvrir Las Galeras et ses plages alentours : Playa Frontón, Playa Madama, Playa Colorada, sans compter la Playa Grande avec sa vue sur le petit îlot que l'on appelle "La isla de los enamorados" où certains amoureux viennent désormais célébrer leur mariage dans ce cadre idyllique.

Vendeur de fruits et légumes sur la route
Vendeur de fruits et légumes sur la route
En descendant jusqu'à l’extrémité interne de la baie, vous découvrirez l'un des Parcs Nationaux le plus connu du pays: Los Haïtises, avec sa mangrove, ses formations karstiques et ses vestiges Taïnos… Si vous traversez la baie vers Samaná, vous ferez une halte sur le désormais -trop- touristique "Cayo Levantado" que l'on surnomme l’île Bacardi dans un décor de carte postale.

Les petites villes côtières de Mitches et Sabana de la Mar vous permettront de savourer de nombreux fruits de mer, y compris des huîtres et de superbes gambas.

Si vous venez visiter la région entre décembre et mars, vous aurez le privilège de voir les baleines parader dans la baie, puisqu'elles viennent chaque année s'y accoupler et mettre bas, c'est une expérience unique et inoubliable !



Découvrir le Sud-Ouest de l'île :

Bahía de las Aguilas
Bahía de las Aguilas
Vous pouvez partir de Santo Domingo et parcourir la côte jusqu'à Pedernales et Salinas.
Vous passerez par les charmants villages de Paraíso (qui en est vraiment un, paradis), Los Patos, la lagune d'Oviedo dans le parc national Jaragua pour découvrir la fabuleuse Bahia de las Aguilas et enfin Pedernales, ses dunes dignes du désert et ses salines d'eaux parme, à quelques kilomètres de la frontière avec Haïti.

Dunes de Baní
Dunes de Baní
J'ai fait ce voyage en 2012, depuis la péninsule de Samaná jusqu'à Punta Rucia au nord-ouest, traversant le pays par Santiago de los Caballeros, La Vega, Jarabacoa, Constanza, Ocoa pour longer le cône sud de Barahona jusqu'à Pedernales. Pour faire ce voyage je vous recommande de louer un 4x4 (nous avions une Jimny qui nous a épatés par sa résistance et son aptitude à aller sur tous les terrains!). 

Salinas
Salinas
C'est un superbe voyage qui vous permettra de découvrir une variété de paysages étonnants : depuis la côte touristique au nord pour entrer dans le cœur du pays avec ses montagnes, ses sapins et son climat tempéré, avant de rejoindre le sud-est encore mal connu, une pépite à ne pas manquer.


Découvrir le centre ouest de l'île :

Cordillère d'Ocoa
Cordillère d'Ocoa
Si seules les plages de rêve ne vous suffisent pas, vous pouvez découvrir la grande richesse du pays : Ocoa, Constanza, Jarabacoa, La Vega et son grand carnaval au mois de mars, San Francisco de Macoris, et Santiago la belle. Si vous êtes adeptes de treks, ne manquez pas l’ascension du Pico Duarte qui culmine à 3 000 mètres d'altitude et que vous atteindrez à pied ou à dos de mule accompagnés d'un guide, après avoir traversé la forêt tropicale à travers les fougères, les orchidées et les palmiers.


L'EST DE LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE


Découvrir le Sud-Est de l'île :

Voiture ancienne à Saint Domingue
Voiture ancienne à Saint Domingue 
Bien entendu, une visite de Saint Domingue, la 1ère ville coloniale des grandes Antilles s'impose. Avec sa zone coloniale pleine de charme qui n'est pas sans rappeler La Havane, vous y découvrirez la première église du continuent sud américain, les ruines de l'hôpital San Francisco, devenues chaque dimanche soir le théâtre d'un bal populaire au son de la salsa, bachata et merengue. Ambiance festive et bon enfant au programme.

Première église du continent américain
Première église du continent américain
En partant vers l'Est, vous découvrirez Boca Chica et ses paillotes populaires où déguster poissons grillés au bord de la mer, puis vient la Romana, Casa de Campo et Altos de Chavón, cette gigantesque zone privée -où vous n'entrerez qu'en montrant patte blanche et sur invitation expresse- un enclos résidentiel réservé à la classe fortunée de la République Dominicaine. Un Beverly Hills à la dominicaine, avec ses boutiques, restaurants et toutes les facilités pour vivre dans un environnement totalement sécurisé et aseptisé.
Encore plus à l'Est, c'est Bayahibe, station balnéaire à la mode qui vous ouvre les portes de ses marinas et hôtels tous inclus.

Plus au Sud, c'est l'île de Saona, où vous pourrez passer la journée après une traversée en catamaran… mais attention, le matin la mer ressemble à une autoroute où les catamarans bondés de touristes se suivent pour rentrer en fin d'après-midi. Vous ne serez pas seuls, je vous aurai prévenus !
Prévoyez donc de passer une nuit sur place pour découvrir Mano Juan, ce petit village de pêcheurs qui vit encore perdu au milieu de de grand parc devenu -trop ?- touristique.


Découvrir la pointe orientale de l'île :

Fleur de bananier
Fleur de bananier
Punta Cana, Bavaro, oui, bien entendu cette côte est magnifique, avec ses kilomètres de plage de sable blanc et ses eaux turquoises, mais il ne reste plus aujourd'hui beaucoup d'espace qui ne soit construit d'hôtels gigantesques et néanmoins souvent très bien intégrés dans le paysage, avec leurs jardins exotiques parfaitement entretenus, leurs multiples piscines et activités de plage. Il en faut pour tous les goûts et toutes les envies, après tout ça permet de préserver nos coins préférés du tourisme de masse !

En pénétrant un peu à l'intérieur des terres, vous pourrez découvrir Higüey et sa célèbre basilique "Nuestra Señora de la Alta Gracia" construite dans les années 70 par des architectes français et qui fait l'objet d'un grand pèlerinage chaque 21 janvier, lors de la fête nationale dévouée à la sainte patronne de la république Dominicaine.

Un peu plus au nord, vous pourrez parcourir la région d'El Seibo qui offre de nombreuses possibilités d'excursions "nature" et d'écotourisme, avec ses lagunes, ses grottes et ses petites montagnes.


Case colorée
Case colorée, QG du parti morado
Voilà un panorama de ce que peut vous offrir la République Dominicaine pour vos prochaines vacances. Alors pourquoi ne pas sortir des sentiers battus pour laisser la place à l'aventure dans un pays qui sans aucun doute, vous étonnera par sa variété de paysages, la gentillesse et la bonne humeur de ses habitants, il se pourrait même que vous tombiez comme moi... amoureux de ce pays ! 

22 septembre 2016

THE LOVE CATS


Ce joli bouquet, dont les fleurs ont éclos cette semaine, cache en réalité la tombe d'un chat. De mon chat. Je ne lui avais pas donné de nom, et d'ailleurs ce n'était pas "mon" chat, c'est moi qui était "sienne".



Lorsque l'hiver dernier j'ai visité la maison que j'habite pour quelques mois à Las Galeras, une maman avait mis bas de deux chatons qui à l'époque la tétaient encore. Lorsque j'ai emménagé mi-avril, les deux chatons étaient devenus deux jeunes adolescents, et dès les premiers jours je prenais plaisir à regarder ces deux frère et soeur dormir ensemble, manger ensemble, jouer ensemble. La femelle était soumise et timide face à son frère au caractère trempé. Lorsque je leur donnais à manger, le mâle s'accaparait toute la nourriture, grondant en même temps qu'il s'empiffrait, capable de ne pas laisser une miette à sa soeur. A l'inverse d'elle, il n'était pas farouche, oh non, miaulait sans cesse pour réclamer de la nourriture, ç'en était du harcèlement moral lorsqu'à peine levée je le voyais mendiant derrière les carreaux. Néanmoins, il avait su gagner mon affection. Il n'avait peur de rien, se laissait caresser ou chahuter en toute confiance. Son jeu favori consistait à se laisser glisser le long de mon tibia, l'utilisant ma jambe comme un tobogan et aterrissant en boule à mes pieds. Je n'avais jamais vu un chat faire ça, c'était attachant au possible. A ces deux chats, ni aux autres qui quelques semaines plus tard prirent possession de ma maison, je n'ai donné de nom. Enfant, mon père nous avait offert un siamois qui m'accompagnat de mes 6 ans jusqu'à mes 25 ans. Je l'aimais par dessus tout. Il me suivait partout, et restait des heures assis sur la table du salon, la tête câlée à quelques centimètres de l'ampoule qui éclairait mes devoirs d'école, de collège, de lycée et plus tard d'université. Je me disais toujours qu'il allait finir par avoir

5 mai 2016

MON CIRCUIT DE 10 JOURS DANS LA PÉNINSULE DE SAMANÁ

Que peut-on faire, que peut-on voir, combien de temps passer dans la péninsule de Samaná ?


Vous êtes de plus en plus nombreux à me demander ce qu'il y a à faire dans la région de Samaná et je suis heureuse de constater que mon blog et ma page Facebook (abonnez-vous ici) vous donnent envie de venir à votre tour découvrir les merveilles de la péninsule, et pourquoi pas, de l'île entière qui ne manque pas de purs bijoux dont je vous parlerai dans d'autres articles.

Alors voilà, je vous ai concocté un petit programme 

pour visiter la région de Samaná en 10 jours




Si contrairement à moi (oui bon, je sais ça énerve), vos vacances se limitent à une semaine, vous pourrez faire une sélection dans ce programme, mais personnellement je pense que 10 jours est un minimum pour bien profiter de votre séjour.
Dans tous les cas, n'oubliez pas que mon itinéraire va crescendo, alors gardez bien votre destination finale en ligne de mire, vous ne le regretterez pas.

Vous avez la possibilité de venir 15 jours ? Génial ! vous pouvez tout à fait faire ce même programme en vous gardant 2 ou 3 journées pour vous poser, les vacances c'est aussi la détente, cela permet aussi de "sentir l'ambiance locale" plus tranquillement... Et si vous ne tenez pas en place, j'ai encore plein de tours dans mon sac que je vous dévoilerai... si vous le méritez... :)

Sinon, ce circuit est tout à fait faisable en guagua (transport public) et moto-concho (moto-taxi) pour les petites distances et à peu de coût. Vous mettrez davantage de temps pour vous déplacer, mais vous c'est le meilleur moyen de goûter à l'ambiance locale... et vive l'aventure !!!


JOUR 1
LAS TERRENAS

Maison de la Presse
Maison de la Presse
Cet ancien village de pêcheurs découvert par quelques hippies en quête de liberté et d'aventure dans les années 70 s'est peuplé au fil des années par nombre de français. Et même si les anciennes pistes de terre sont aujourd'hui goudronnées et que les petites cabanes de bois traditionnelles ont été refaites, c'est une destination incontournable –ou presque- lorsque l'on veut découvrir la République Dominicaine "en douceur" sans trop perdre ses repères.
Vous y trouverez cafés et restaurants à la mode, bars diffusant de la musique européenne, boulangeries, deux supermarchés français où vous pourrez retrouver vin, fromage et presque tous les produits de chez vous !
On trouve même à Las Terrenas une Maison de la presse proposant des journaux français. Ne croyez pas pour autant que vous ne serez pas dépaysés, vous êtes bien en République Dominicaine, les motos qui circulent rendent les rues bruyantes et animées, mais surtout, vous pourrez profiter des superbes plages font la renommée de Las Terrenas parmi lesquelles les célèbres Playa Bonita, Playa Cosón et Punta Popy.


JOURS 2 et 3
PLAYA COSÓN - PLAYA BONITA – PLAYA GRANDE

Playa Cosón
Playa Cosón
Même si Las Terrenas s'est modernisée, les plages qui l'entourent restent magnifiques.
Playa Cosón avec ses vagues et son sable ocre, Playa Bonita, Punta Popy vous donneront un bel aperçu des plages paradisiaques de la République Dominicaine.
Vous pourrez déguster des plats locaux (poisson, langouste, lambi, etc) chez Luis, le restaurant historique installé sur la plage Cosón depuis plus de 20 ans.
Et si vous voulez voir

1 mars 2016

DÉCOUVRIR LA PÉNINSULE DE SAMANA EN RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

Dans cet article je vous explique pourquoi cette année au Salon Mondial du Tourisme j'ai décidé de vous faire découvrir la République Dominicaine et plus précisément la péninsule de Samaná, au nord est de l'île.


Neuf mois se sont écoulés depuis que j'ai quitté notre beau pays de France, et pas une seule fois je ne me suis ennuyée, je n'ai jamais eu le moindre regret, j'ai eu très rarement le mal du pays

Sans dénigrer notre magnifique patrie que j'espère continuer à quadriller de long en large pour mes vieux jours, après presque une année entière passée sur l'Ile de La Réunion, j'ai finalement choisi de m'installer en République Dominicaine, le pays qui a conquis mon cœur pour ses plages de rêves mais aussi et surtout pour son atmosphère, l'accueil et le sourire de ses habitants, ses nombreuses activités et la variété de ses paysages. 


Car, le saviez-vous, en République Dominicaine on peut trouver la fraîcheur de la montagne sur le Pico Duarte qui fait tout de même 3 000 mètres d'altitude, l'ambiance des chalets et des prairies à Constanza et y faire de magnifiques treks, glisser sur des dunes de sable ocre à Pedernales, 
s'extasier devant un camaïeu de bleus dans la mer qui borde le village au délicieux nom de Paraiso, visiter des grottes où l'on peut encore voir les petroglyphes des Taïnos qui peuplaient l'île avant l'arrivée des colons, dormir dans une cabane perchée sur un arbre en pleine jungle ou s'enfoncer en barque dans la mangrove du parc National des Haïtises, se retrouver dans une baie qui pourrait être la petite soeur d'Ha Long au Vietnâm, 


voir des baleines à bosse surgir hors de l'eau, se prendre pour Robinson Crusoë sur des plages vierges, danser la salsa, le merengue ou la bachata le dimanche soir en pleine rue au pied des ruines d'un monastère dans la zone coloniale de Saint-Domingue, 
regarder le soleil se coucher entre les cactus d'un paysage quasi désertique à Monte Cristi, se faire peur en voyant les masques du célèbre carnaval de La Vega, descendre 27 chutes d'eau d'une traite, découvrir les cultures de café, cacao, tabac ou les rizières de la région d'Higüey, ou bien sûr, faire la fête dans les immenses complexes hôteliers de la côte Est de l'île à Punta Cana ou à Bavaro... 

Mais quel gâchis, si votre découverte de ce pays s'arrête au buffet "dominicain" du dimanche soir ou du spectacle folklorique de votre hôtel en formule "tout inclus", dont vous n'aurez même pas franchi la barrière gardée. 



Il y a tant à découvrir en République Dominicaine...!


Si vous voulez des conseils, discuter

Vous aimerez aussi